Oups, j’ai craqué! :/

Cela nous arrive à tous de faire des écarts alimentaires et heureusement ce n’est pas une fatalité 🙂 Voici donc quelques conseils que j’applique personnellement pour mieux gérer ces petits moments d’égarement.

Avoir un bon fond nutritionnel:

C’est la base. Plus vous mangerez sainement au quotidien, moins les écarts que vous ferez se ressentiront sur votre poids et votre silhouette. Cela dit, une fois que l’écart a été fait, ne vous privez pas (en sautant des repas par exemple) car cela aura pour effet de dérégler votre fond nutritionnel et entraînera plus de désagréments que d’effets escomptés. Ainsi, le mieux est de faire attention pendant les 3 ou 4 jours qui suivent en privilégiant les fruits et légumes frais, les protéines végétales  (lentilles, pois chiches, etc.) et les oléagineux (amandes, noisettes, noix, graines etc.) avec parcimonie, et en buvant beaucoup d’eau, de thés et/ou d’infusions de manière à nettoyer votre corps au maximum.

Faire du sport:

Dans la même mesure que l’alimentation, plus vous aurez une activité physique régulière (2 ou 3 fois par semaine), moins les effets d’un éventuel écart se feront ressentir. Dans les jours qui suivent celui ci, rien ne sert de faire du sport avec excès (ça risquerait de vous user et vous décourager plutôt qu’autre chose), continuez simplement votre rythme habituel en insérant un peu de musculation dans vos entraînements (30min 2 fois/semaine).

Chercher à savoir pourquoi on a fait cet écart:

Si vous me suivez, vous savez certainement que je recommande de tenir un carnet de suivi dans lequel vous pouvez noter toutes vos réactions et vos commentaires durant votre « healthy journey » (désolé je n’ai pas trouvé de bon équivalent en français). Et, lors d’un écart, celui-ci se révèle être un formidable allié pour vous aider à comprendre pourquoi vous avez dérapé et vous permettre d’éviter que cela ne se reproduise trop souvent. Personnellement, depuis que je fais cette technique j’ai remarqué que mes écarts alimentaires sont de moins en moins fréquents et que j’arrive beaucoup mieux à gérer la situation quand je ne peux pas les éviter.

Dédramatiser:

C’est mon dernier conseil, et non des moindres: arrêtez de dramatiser en vous disant que, parce que vous avez failli une fois, « tout est foutu ». Croyez moi, je suis passée par là maintes et maintes fois, mais NON! Au lieu de ne voir que le mauvais, regardez les choses d’un autre côté et regardez tout ce que vous avez déjà accompli. Au lieu de regarder les 1% de raté, regardez plutôt les 99% de réussite. Prenez du recul et rappelez vous tout ce que ce mode de vie vous apporte (énergie, confiance en vous, bien-être, etc.), regardez vous dans le miroir et vous verrez que vous n’aurez pas pris 1 taille de vêtement en 1 nuit. Faites tout cela, et vous verrez ça vous donnera la motivation pour continuer. N’hésitez pas à écrire tout ce que vous ressentez comme sentiments dans votre carnet de suivi, ça vous aidera également à repartir sur le bon pied 🙂 Et si jamais vous vous sentez vraiment mal, ne restez pas seul(e) et parlez-en (à moi, à vos amis, à vos proches, peu importe: à quelqu’un qui saura vous remonter le moral!)

J’espère que cet article et ces conseils vous aideront autant qu’ils m’aident 🙂

 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires,

M.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s