Est-ce que le bio c’est vraiment mieux?

Indéniablement: Oui! Pourquoi? Comment? Explications!

L’absence de pesticides:

La première chose qui peut caractériser un aliment issu d’une agriculture biologique est le fait que celui-ci soit cultivé sans usage d’OGM ou de pesticides. Si les effets des OGM n’ont pas encore pu être vérifiés sur le long terme, les pesticides, quant à eux, sont incontestablement toxiques; c’est une histoire de bon sens. En effet, au delà de tuer les envahisseurs susceptibles de détériorer l’aspect visuel du produit et, ainsi, diminuer le taux de rentabilité des entreprises productrices, ces substances chimiques imprègnent véritablement le fruit (ou le légume peu importe) jusque dans ses chairs, diminuant ainsi les qualités nutritionnelles de ce dernier (un kiwi non bio contient 20 fois moins de Vitamine C qu’un kiwi bio par exemple) en nous exposant de sur-croix à une intoxication lente mais certaine…et les lavages en usine n’y changent rien!

Alors, les anti-bio me disent souvent « de toute façon, les sols sont tellement pollués que même ton fruit bio n’est pas à 100% sans pesticides ». Certes, mais ce qu’il faut comprendre c’est que, dans notre société, le but d’une consommation biologique n’est pas d’atteindre le risque zéro mais de s’en approcher au maximum. Moins on consomme de pesticides, moins on a de chances de s’intoxiquer. « Oui, mais aujourd’hui les réglementations sont tellement strictes que même du « pas bio » ne contient pas beaucoup de pesticides »…Quand on sait qu’une simple pomme peut subir jusqu’à 40 traitements chimiques avant d’être commercialisée, et ce en toute légalité, j’ai envie de tordre le cou aux personnes qui me sortent des idées pareilles. Il faut bien se dire qu’actuellement, même s’il commence à y avoir une prise de conscience générale, les textes réglementaires favorisent plus le développement de l’économie (et donc la consommation à grande échelle, quitte à nous servir de la merde dans les assiettes, excusez moi du terme) que le bien-être et la santé des consommateurs.

Donc, je le redis: le bio n’est pas synonyme de risque zéro, mais plus, dans l’état actuel des choses, l’une des manière les plus efficaces pour préserver sa santé.

L’absence d’additifs:

Par définition, les additifs sont des substances chimiques additionnées aux produits afin d’en améliorer la saveur, l’aspect et/ou l’efficacité (atteinte du point de félicité pour les aliments, et abrasifs puissants pour les produits ménagers et les cosmétiques), le but étant de faire du « semblant de bon » au meilleur prix. Or, tous ses additifs, comme les pesticides, sont véritablement dangereux voire très souvent cancérigènes. Aspartame, colorants, agents de textures, exhausteurs de goûts et j’en passe ne sont pas là pour votre bien mais pour vous convaincre que vous pouvez continuer à manger n’importe quoi sans conséquence. Mais c’est faux! Quand on sait que, d’après des études scientifiques sérieuses, ces additifs peuvent être à l’origine de cancers, maladies auto-immunes, allergies multiples (acné, eczéma, urticaire…), inflammations chroniques de l’organisme (bronchites chroniques, asthme…) comment peut-on encore penser qu’ils sont inoffensifs? J’en appelle là à votre bon sens…

Un meilleur respect de l’environnement:

De part la non utilisation de pesticides et autres substances chimiques, les produits biologiques ne sont pas nocifs pour l’environnement et la biodiversité puisque ne sont utilisés que des agents naturels. Alors pensez aussi à la planète ainsi qu’aux abeilles et autres animaux en voie de disparition 😉

« Ok mais le bio c’est cher! »

Pas forcément. Si vous achetez du bio dans les supermarchés ou sur internet, peut être que vous payerez plus cher que si vous achetiez des produits non bios, tout simplement parce que vous payerez la marque et/ou le transport. Alors que si vous allez dans un magasin biologique, le fait que les fruits et les légumes proposés soient de saison, en vrac, et très souvent locaux, les prix ne sont pas si excessifs que ça. Dans le magasin bio prêt de chez moi, les fruits et légumes sont même souvent moins chers qu’en supermarchés (produits bio et non bio confondus). Enfin, demandez vous s’il ne vaut pas mieux acheter un peu moins mais de meilleur qualité…

Nous n’avons qu’un seul corps alors prenons en soin 🙂

N’hésitez pas à me laisser vous commentaires ci-dessous,

M.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s